17 novembre 2017

Un chantier participatif, dans le Cantal, pour populariser l’éco-construction

Un chantier participatif, dans le Cantal, pour populariser l’éco-construction
Apache (Autonomie, permaculture, agroécologie, construction et habitat écologique), qui compte près de 100 membres, organise une dizaine de chantiers par an. © Photo Christian Stavel

L’association Apache s’appuie sur des chantiers participatifs pour diffuser les règles et le savoir-faire de la construction en paille.

 

La pause déjeuner en terrasse laisserait presque penser qu'un bond dans le temps a envoyé tout le monde, au lieu-dit « Les Pouts », à Teissières-lès-Bouliès, en été. Et alors, il suffit de quelques secondes dans la terrasse intérieure aux airs de serre dans la maison en pisé de Grégory Rubio pour être convaincu. Cette habitation auto-construite regorge d'atouts à l'instar de la « conception solaire passive », dépeinte par celui qui est devenu auto-entrepreneur et membre de l'association Apache.

 

« Il n'y a pas plus efficace, plus écolo et moins cher. Ce ne sont pas que des petites maisons de baba cool. » Grégory Rubio (Membre d'Apache)

 

 

Bâtie en paille, la maison de Grégory Rubio est un modèle du genre. Et encore l'un des rares cas dans un département en retard dans ce secteur. « Il n'y a pas plus efficace, plus écolo et moins cher, vante-t-il. Ce ne sont pas que des petites maisons de baba cool. »

À base de paille de blé tendre normée, les bottes peuvent être utilisées selon plusieurs techniques. Celle du remplissage, de la préfabrication, de l'isolation thermique par l'extérieur ou de paille structurelle. Deux bottes remplissant un mètre carré, « il en faudrait 700 pour les murs et la toiture d'une petite maison, indique Grégory Rubio. Pour l'économie, la maison de paille c'est du bois, donc ça fait marcher les scieries et de la paille, ça fait travailler les agriculteurs ».

Les beaux gestes

Pour la construction d'une habitation, une équipe de trois personnes suffit. Ce jour-là, un trio note les conseils de l'expert. Ce chantier participatif, comme il s'en fait régulièrement entre membres d'Apache, est l'occasion d'avancer sur un chantier en cours tout en appréhendant « les règles, les beaux gestes et les astuces ».

Malik Kebour

La Montagne 14/11/2017