21 novembre 2017

La grange transformée en restaurant

La grange transformée en restaurant
Claire Servy et Nicolas Potage à l’entrée de leur grange, qui abritera d’ici avril un chouette restaurant.

Forts du succès de leur Chouette Épicerie, Claire Servy et Nicolas Potage aménagent un restaurant dans leur grange, àTours-sur-Meymont, dans le Puy-de-Dôme.

 

Derrière la porte, c’est encore une grange avec des mètres carrés de joyeux bazar. Mais il suffit de se projeter dans la tête de Claire Servy ou de Nicolas Potage pour y voir le restaurant dont ils rêvent depuis quelques mois. Les responsables de La Chouette Épicerie se lancent un nouveau défi, ici, au Mayet, hameau de Tours­-sur­-Meymont.

Un restaurant à tendance gastronomique

« L’idée est d’aménager un restaurant à tendance gastronomique, explique Nicolas. Vingt couverts, trois services du vendredi soir au dimanche midi. Il n’y aura pas beaucoup de plats à la carte mais on travaillera du frais et en particulier des produits de la mer, que des fournisseurs pourront nous expédier de Bretagne ». Tout sauf prémédité, ce projet apparaît pourtant comme une suite logique des activités d’épicerie itinérante et de traiteur qui rythment le quotidien du couple depuis un an et demi. « Aujourd’hui, le chiffre d’affaires se fait sur la cuisine, souligne Claire. On a de très bons retours et cela fait un moment que l’on nous interroge pour savoir si l’on va ouvrir un restaurant. Les clients sont demandeurs ».

L’ouverture est prévue en avril prochain. La salle sera sur deux niveaux, épousant parfaitement la configuration de l’ancienne fenière. « On finalisera les plans une fois que le cahier des charges sera bouclé. Pour ce type de projet, il y a plus de règles à respecter que pour l’épicerie ». L’accessibilité sera l’une d’entre elles mais le couple a déjà son idée sur la question. « Nous y avons réfléchi et nous avons dé­cidé de mettre les toilettes au rez-­de­chaussée et de garder une table destinée aux personnes à mobilité réduite à ce niveau ». La cuisine sera aménagée près des tables.

Claire voit quelque chose « d’assez rustique » avec de la pierre et du bois. « On va jouer sur l’éclairage, complète Nicolas. Pour créer un intime bien-­être ». Les travaux ont déjà démarré. Claire et Nicolas les suivent de près tout en continuant à sillonner les routes du pays avec La Chouette épicerie. Car il n’est bien sûr pas question d’abandonner cette activité qui a trouvé son public. « On va peut-­être concentrer l’épicerie itinérante sur moins de jours, annonce simplement Claire Servy. Mais on gardera tout ce qu’il y a aujourd’hui. Le camion, le nom, le logo ». La seule condition sera que Nicolas passe un peu plus de temps aux fourneaux. Mais cela semble une évidence pour lui. « Cela fait quarante ans que je cuisine, j’ai envie de retourner aux sources ! »

Thierry Senzier

La Montagne 19/11/2017

Financement participatif

Evalué à un peu plus de 20.000 €, le projet est ouvert au financement participatif via la plateforme Miimosa. « Ce sont eux qui sont venus vers nous, précisent Claire et Nicolas. Et ça s’est fait au bon moment. Comme ils sont axés sur l’agriculture et l’alimentation, ça nous parlait ».

Ouvertes jusqu’au 17 décembre, les contributions permettraient notamment de financer l’installation électrique, la plomberie mais aussi le système d’assainissement : « Nous avons choisi la phyto-épuration en auto-construction. Cela répond bien à notre esprit, notre démarche ». Plus de détails sur miimosa.com.