23 novembre 2017

[ À deux pas ] Le premier drive de vin en France est corrézien

[ À deux pas ]  Le premier drive de vin en France est corrézien
Pierre Chevalier ouvre le premier drive à vin de France. © Pascal Perrouin

Après quelques mois de retard, Pierre Chevalier met en place le premier drive à vin de France. Un concept pour s’accorder à l’emploi du temps de sa clientèle.

 

SA cave à vin a fêté sa première année en mai dernier. Pierre Chevalier, gérant de Chai Pierre, a décidé d’innover et d’apporter un nouveau service à son établissement : un drive. « Le principe est exactement le même qu’un drive alimentaire classique », indique-­t­-il.

Premier drive de vin en France

Depuis le 14 novembre, sa clientèle peut télécharger l’application smartphone du magasin ou se rendre sur le site internet pour sélectionner son produit par région, par appellation, par couleur… Il lui faut ensuite valider son panier, payer en ligne et venir récupérer sa commande à l’heure qui l’arrange. « Beaucoup de mes clients m’écrivaient pour me dire qu’ils voulaient passer dans la journée, mais que faute de place pour se garer, ils avaient abandonné l’idée. Puis il y a un commerçant, dans la rue Carnot voisine, qui vient une fois par semaine acheter une bouteille chez moi. Il passe par l’arrière (rue Sainte­-Ambroise) à scooter, paye sans contact et repart aussitôt. C’est comme ça que l’idée de créer un drive m’est venue », explique Pierre Chevalier.

Avec ce nouveau système en place, il espère ainsi capter une clientèle qui n’a pas le temps de s’arrê­ter et  peut venir récupérer une bouteille à la débauche. Allier numérique et commerce de proximité fait partie inté­grante de l’économie actuelle selon lui. « Tout le monde à les yeux rivés sur son smartphone. Dès qu’on se lève, c’est le premier réflexe. Idem quand on se couche. Je suis à 100 % dans les réseaux sociaux, je communique beaucoup. Il fallait donc que j’utilise cet outil pour capter ma clientèle », dé­veloppe-­t­-il.

Si ce drive a finalement vu le jour, c’est grâce à Guillaume Roch dont le gérant de Chai Pierre est le tuteur. « Depuis début octobre, il travaille chaque jeudi sur la mise en place de ce service. Il s’est occupé de créer ce nouveau site internet. C’est un étudiant très efficace et méticuleux. Seul, c’était un peu compliqué de m’en occuper, surtout que je ne suis pas très bon avec le numérique », précise-­t-­il.

Le lancement du concept est lancé et Pierre Chevalier le confesse, il était pressé que ça se fasse, mais il reste anxieux pour l’avenir. « On ne peut pas se rater dès le top départ. Alors oui, il y aura certainement des couacs aux débuts, mais ils seront vite rétablis. Après tout, ce n’est pas commun un drive pour les commerces de proximité ».

Chai Pierre, 26 boulevard Koenig à Brive. www.chai-pierre-brive.fr

Clémentine Dutertre

La Montagne 23/11/2017